Freezone S'inscrire

Couverture 4G en France : malgré des progrès notables, Orange, Bouygues, SFR et Free ont encore du pain sur la planche

La couverture mobile en France a bien progressé au cours de l’année 2019 et les opérateurs sont de plus en plus proches des objectifs du New Deal Mobile. Cependant, la "lenteur" de ces derniers pour couvrir les zones blanches inquiète une députée.

Plusieurs engagements ont été pris par les opérateurs en 2018 dans le cadre du New Deal. Ils s’en approchent notamment au niveau de la couverture où les opérateurs ont promis d’offrir un service de très haut débit mobile sur l’ensemble de leurs réseaux d’ici à fin 2019. Quelques exceptions ont été faites pour certaines zones rurales, ou en montagne, où l’objectif est de 75% de couverture en 2020 et de 100% en 2022.

Des progrès salués

Pour cela, il faut bien sûr équiper en 4G tous les sites existants fonctionnant uniquement en 2G ou 3G. A la fin du mois de décembre 2019, les opérateurs ont activés 5.100 pylônes dans le cadre du New Deal. La députée Laure de Raudière a rendu public un rapport d’étape sur la couverture mobile du territoire à l’Assemblée Nationale et a ainsi félicité les opérateurs pour "les progrès" réalisés. Le tableau de bord de l’Arcep indique quant à lui qu’à la fin du troisième trimestre 2019, Bouygues Telecom possédait 85% de des équipements en 4G, 84% pour SFR et 83% chez Orange et Free Mobile.

Bouygues Telecom, Orange et SFR couvrent 99% de la population en 4G d’après l’Arcep, Free quant à lui est un peu derrière avec 95%, ce qui s’explique par un nombre de sites moins conséquents. Toujours au crédit des opérateurs, Laure de Raudière salue la montée en débit en 2019, y compris en zone rurale : "Toutes zones confondues, ils atteignent en moyenne 45Mb/s fin 2019, contre 30 Mb/s en 2018" soit une progression de 50% sur l’année.

Les zones blanches, l’ombre au tableau pour les opérateurs

Le New Deal avait pour but également de réduire les inégalités de couverture entre les grandes villes et les zones rurales. Les élus locaux situés en zone blanche, soit là où aucun opérateur n’est présent, peuvent se signaler et, une fois la zone identifiée, les opérateurs doivent y installer des antennes relais sous 12 à 24 mois.

Cependant, il y a un hic. L’Arcep a répertorié 1374 sites dans ce cas identifiés par le gouvernement , pour seulement 4 sites mis en service par Bouygues Telecom, Orange, SFR ou Free. La députée juge ces résultats "insuffisants", même si l’Arcep indique que 482 de ces sites doivent être mis en service dans les 6 prochains mois, et 888 sous 24 mois. La députée enjoint les acteurs du marché à "redoubler d’efforts", martelant que les délais mis en place sont une " borne maximale et non une indication de rythme ".

Cependant, ce retard peut avoir plusieurs causes, et parfois, c’est les habitants eux-mêmes qui en sont responsables. En effet, les opérateurs sont parfois confrontés à un collectif s’opposant à l’installation d’une antenne-relais dans leur commune, bloquant complètement l’opérateur qui est parfois confronté à des procédures judiciaires. Les risques évoqués concernent souvent la pollution visuelle et les craintes concernant l’impact des ondes sur la santé pour les riverains.

La partie se complique même à l’approche des élections municipales. En effet, un opérateur expliquait en décembre dernier qu’ “à l’approche des élections municipales, il y a de plus en plus de blocages de ce type. Les maires ne veulent pas s’aliéner une partie de leurs électeurs“. Cette opposition donnait notamment un délai très important en France pour l’installation d’un site : en moyenne, trente-six mois sont nécessaires dans l’hexagone, contre 4 à 6 en Allemagne.

Source : Ariase

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (12)
Posté le 24 janvier 2020 à 15h27 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Bien sûr qu'ils ont encore du pain sur la planche. Non seulement tout le monde n'a pas la 4G, certains n'ont toujours pas la 3G, sans parler de ceux qui vivent, hélas pour eux, dans des zones blanches, et ils veulent déjà installer la 5G. A force de tout commencer et ne rien finir..Un peu comme le maçon qui arrêterait son mur à 1,20 m pour aller en faire une autre ailleurs, et ainsi de suite..

Ah ! ça fera plaisir à quelques privilégiés qui pourront fanfaronner avec leur téléphone dernier cri pour épater les autres, Hey t'as vu, j'ai la 5G !

Posté le 24 janvier 2020 à 15h38 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Si l'on parlait en % du territoire, on s'en rendrait vraiment compte: vivant entre France et Italie, j'observe des déconnections beaucoup plus fréquentes en France (train, routes, autoroutes, métro) et quasiment jamais en Italie (même les tunnels autoroutiers sont couverts), sans parler des nombreuses zones blanches. La France étant moins densément peuplée et plus grande c'est sans doute un territoire plus complexe à couvrir.. Peut largement mieux faire, néanmoins (comme à l'école ;-)

Posté le 24 janvier 2020 à 15h56 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

............La députée juge ces résultats " insuffisants" ..........

Et elle fait quoi Madame la députée pour éviter que 2 ou 3 tondus bloquent l'installation d'une antenne pendant des mois ??? 

Posté le 24 janvier 2020 à 16h46 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Posté le 24 janvier 2020 à 16h47 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Pardon je me suis trompé de  sujet

Posté le 24 janvier 2020 à 16h52 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Titoune 68 a écrit

............La députée juge ces résultats " insuffisants" ..........

Et elle fait quoi Madame la députée pour éviter que 2 ou 3 tondus bloquent l'installation d'une antenne pendant des mois ??? 



+1

Il faudrait que le villages qui font trainer les installations d'infrastructures pour le Mobiles ou pour la fibre soient sanctionnées financierement pour calmer leur ardeurs a accepter les pétitions signées par une minoritée.

Et surtout que tout les lieux concidérés comme zone Blanche soient précis dans leur programme en matiere de numerique pour les prochaine municipales.

Posté le 24 janvier 2020 à 17h19 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Depuis le temps que l'on le dit !

Dans mon quartier le dégroupage est annoncé par Free depuis septembre 2017, la 3G et la 4G le 19 août 2016 modifié pour le 700 Mhz le 28 juin 2019

Vous avez vu quelque chose ? RIEN !

Si, des antennes sur l'autoroute A1 et la voie TGV malheureusement je suis un poil trop loin.

Et l'on retrouve les mêmes opérateurs un peu plus performant avec Orange et son VDSL et Bouygues en 4G.
Zone blanche ? pas vraiment, mais le temps est de plus en plus long. Bien sur on nous promet la fibre en 2024 ...

Posté le 24 janvier 2020 à 17h46 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Hamrad a écrit

Depuis le temps que l'on le dit !

Dans mon quartier le dégroupage est annoncé par Free depuis septembre 2017, la 3G et la 4G le 19 août 2016 modifié pour le 700 Mhz le 28 juin 2019

Vous avez vu quelque chose ? RIEN !

Si, des antennes sur l'autoroute A1 et la voie TGV malheureusement je suis un poil trop loin.

Et l'on retrouve les mêmes opérateurs un peu plus performant avec Orange et son VDSL et Bouygues en 4G.
Zone blanche ? pas vraiment, mais le temps est de plus en plus long. Bien sur on nous promet la fibre en 2024 ...

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient ;-D

La fibre ne sera jamais déployée partout, ne rêvons pas (et c'est bien dommage) et il y aura des retards colossaux par rapport aux annonces dans les zones moins denses ^^

Posté le 24 janvier 2020 à 21h15 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Allez, je reposte ici le commentaire que je viens de d'écrire sur le sujet du retard de la fibre en zone rurale https://www.universfreebox.com/article/54086/tres-haut-debit-par-la-fibre-optique-le-dossier-avance-mais-la-mobilisation-doit-etre-plus-importante-pour-les-zones-peu-denses :

J'étais ravi cet été de traverser des communes arborant fièrement "village haut-débit".

Etant donné que ces zones rurales sont peu rentables pour les opérateurs,

Etant donné qu'ils ont des obligations de fibrage,

Etant donné que ces mêmes opérateurs doivent aussi y apporter le réseau mobile (zones blanches),

Etant donné que ces mêmes opérateurs doivent aussi y améliorer la qualité du réseau mobile (meilleur maillage, passer de 2 ou 3G à 4G avant la 5G, passer du hertzien à la fibre pour relier les pylônes),

Etant donné que l'un facilite l'autre et que l'autre ne va pas sans l'un,

...

Si personne n'y met du sien, ça risque d'être long, et quand je vois les multiples oppositions aux antennes, je pleure pour eux.

Je serais d'avis que les communes rurales qui facilitent la vie des opérateurs (mise à disposition de terrains bien placés pour la téléphonie mobile, sans opposition, retard, procès etc) soient privilégiées et plus rapidement raccordées que les autres communes. Et quand il n'y aura plus de crédit, il n'y aura plus de crédit. Les communes devront assumer à leur charge le fibrage en retard.

Et ce quel que soit l'opérateur fibre, ou le fournisseur de pylônes.

Et basta pour les autres.

Maires et administrés : faites vos choix !

Arborez fièrement "village 4G", "village haut-débit", ou assumez ainsi "village opposé à la 4G", "village opposé au haut-débit", "village bientôt mourant" si vous pensez que ça attire plus de monde et de recettes, taxes, et vie.

Posté le 24 janvier 2020 à 21h18 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Philg62 a écrit



+1

Il faudrait que le villages qui font trainer les installations d'infrastructures pour le Mobiles ou pour la fibre soient sanctionnées financierement pour calmer leur ardeurs a accepter les pétitions signées par une minoritée.

Et surtout que tout les lieux concidérés comme zone Blanche soient précis dans leur programme en matiere de numerique pour les prochaine municipales.

+1000 wink

Aucune aide de l'Etat en matière de fibre ou de téléphonie pendant 5 ans en cas d'opposition de la municipalité. On verra ensuite s'il est facile pour ces communes de retenir ou d'accueillir des commerces, des artisans, des entreprises, des touristes, LA VIE QUOI !

Ou si elles pleurent parce que LA VIE s'est déplacée dans la commune d'à côté !

Posté le 26 janvier 2020 à 03h11 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
DG33600 a écrit

Allez, je reposte ici le commentaire que je viens de d'écrire sur le sujet du retard de la fibre en zone rurale https://www.universfreebox.com/article/54086/tres-haut-debit-par-la-fibre-optique-le-dossier-avance-mais-la-mobilisation-doit-etre-plus-importante-pour-les-zones-peu-denses :

J'étais ravi cet été de traverser des communes arborant fièrement "village haut-débit".

Etant donné que ces zones rurales sont peu rentables pour les opérateurs,

Etant donné qu'ils ont des obligations de fibrage,

Etant donné que ces mêmes opérateurs doivent aussi y apporter le réseau mobile (zones blanches),

Etant donné que ces mêmes opérateurs doivent aussi y améliorer la qualité du réseau mobile (meilleur maillage, passer de 2 ou 3G à 4G avant la 5G, passer du hertzien à la fibre pour relier les pylônes),

Etant donné que l'un facilite l'autre et que l'autre ne va pas sans l'un,

...

Si personne n'y met du sien, ça risque d'être long, et quand je vois les multiples oppositions aux antennes, je pleure pour eux.

Je serais d'avis que les communes rurales qui facilitent la vie des opérateurs (mise à disposition de terrains bien placés pour la téléphonie mobile, sans opposition, retard, procès etc) soient privilégiées et plus rapidement raccordées que les autres communes. Et quand il n'y aura plus de crédit, il n'y aura plus de crédit. Les communes devront assumer à leur charge le fibrage en retard.

Et ce quel que soit l'opérateur fibre, ou le fournisseur de pylônes.

Et basta pour les autres.

Maires et administrés : faites vos choix !

Arborez fièrement "village 4G", "village haut-débit", ou assumez ainsi "village opposé à la 4G", "village opposé au haut-débit", "village bientôt mourant" si vous pensez que ça attire plus de monde et de recettes, taxes, et vie.

Et je te remet +1 wink

Posté le 26 janvier 2020 à 03h18 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
DG33600 a écrit

+1000 wink

Aucune aide de l'Etat en matière de fibre ou de téléphonie pendant 5 ans en cas d'opposition de la municipalité. On verra ensuite s'il est facile pour ces communes de retenir ou d'accueillir des commerces, des artisans, des entreprises, des touristes, LA VIE QUOI !

Ou si elles pleurent parce que LA VIE s'est déplacée dans la commune d'à côté !

Rebelote +1 wink

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Si vous attendiez une évolution de la boutique Free Mobile, ce serait :
Image vide