Freezone S'inscrire

La France va investir 1 milliard d’euros dans la lutte contre la cybercriminalité

L’année 2020 a plutôt été intense concernant les cyberattaques. Le nombre d’attaques a été multiplié par quatre en comparaison à 2019 au vu du nombre d’interventions de l’Anssi, acronyme d’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information.

Depuis plusieurs années, les cybercriminels sont actifs et l’ensemble des pays ainsi que l’ensemble des secteurs d’activités y sont exposés. Au travers de moyens industrialisés et pour la plupart sophistiqués, les cybercriminels cible les failles des établissements de santé, des entreprises, des associations, des collectivités ou bien encore à monsieur et madame tout le monde.

Avec la crise sanitaire, la cadence des cyberattaques ne ralentit pas et ces menaces ne sont pas à prendre à la légère. Ce jeudi, le président de la République Emmanuel Macron a présenté sa stratégie de cyberdéfense, cette dernière vise à rehausser le niveau général de protections des acteurs publics et privés. Le développement de la filière de cybersécurité bénéficiera également d’un coup d’accélérateur.

La France va donc investir 1 milliard d’euros supplémentaires dans le plan de relance et du programme d’avenir. L’Anssi va quant à elle bénéficier d’une somme allouée s’élevant à 136 millions d’euros. Cette dernière permettra de réaliser entre autres des diagnostics de sécurité auprès des collectivités territoriales et établissements de santé.

Des sites pilotes feront l’objet de test de différentes solutions de sécurité dans le but de les étendre à un niveau national. L’Anssi a également pour projet de créer des CERT (Computer Emergency Response Team) à l’échelle régionale. Ces structures auront la capacité de réagir efficacement en cas d’urgence et auront la mission d’assister les victimes.

Cinq cents millions d’euros seront consacrés au développement de solutions technologiques de pointes. Financement de projet dans les centres de recherche comme le CNRS, l’INRIA par exemple ou encore au travers de projets collaboratifs avec des sociétés du secteur privé.

La France a pour objectif de multiplier par quatre le chiffre d’affaires de la filière de cybersécurité d’ici 2025 afin d’atteindre 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le nombre d’emplois dans ce secteur devrait également doubler. Pour cela, de plus en plus de formations ainsi que des masters en cybersécurité verront le jour. L’État compte investir dans le "campus cyber" afin de renforcer la cohésion entre les acteurs français de cybersécurité. D’ailleurs ce campus situé dans un immeuble de treize étages accueillera en septembre 2021 l’élite de la cybersécurité comme : Orange CyberDefense, Atos, Capgemini, Airbus Defence&Space, Sopra Steria... Ainsi que des PME, Start-up, laboratoire de recherches et d’innovation, centres de formation et administrations. Le but sera de renforcer les capacités de surveillance, de détection et de réponse aux menaces partagées via une base de données commune par exemple.

Au niveau européen et international, la France et son système judiciaire font intensifier leur coopération afin de chasser et démanteler les réseaux de cybercriminels. L’Anssi indique et surtout insiste : « Ce qui cassera la courbe exponentielle des attaques, c’est promouvoir une prévention efficace à chaque niveau. Tout le monde à un rôle à jouer ». En 2020, 80% des entreprises ayant déclaré une attaque, le point d’entrée été un phising par mail contenant un lien malveillant sur lequel une personne intérieure a l’entreprise a cliqué.

La plateforme cybermalveillance.gouv.fr existe pour rappeler à tous les précautions à prendre sur le web.

 

Source : Le Figaro

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (10)
Avatar du membre
poupon
Envoyer message
 
3273 points
Posté le 18 février 2021 à 18h16 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

les élections approche mieux vaut se protéger !

Avatar du membre
Bysoft
Envoyer message
 
2620 points
Posté le 18 février 2021 à 18h57 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
poupon a écrit

les élections approche mieux vaut se protéger !

Exactement l'ANSII n'a jamais été doté de façon a pouvoir réagir correctement .... C'était empirique et je pense que malheureusement les 1 milliard ne suffirons pas à rattraper le retard !

Avatar du membre
Bysoft
Envoyer message
 
2620 points
Posté le 18 février 2021 à 18h58 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Bysoft a écrit

Exactement l'ANSII n'a jamais été doté de façon a pouvoir réagir correctement .... C'était empirique et je pense que malheureusement les 1 milliard ne suffirons pas à rattraper le retard !

* ANSSI

Avatar du membre
ABP
Envoyer message
 
797 points
Posté le 18 février 2021 à 22h35 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Je résume:

"On doit faire des économies, pas la peine de remplacer vos vieux PC sous XP."

[Cyberattaque]

"Bon, voilà l'argent pour sécuriser votre réseau."

On n'aurait pas pu donner l'argent pour sécuriser le réseau AVANT l'attaque ? C'est la même histoire qu'avec les masques...

Sinon le problème c'est aussi que ces cybercriminels ne sont pas vraiment des pirates mais plutôt des flibustiers (des "pirates" dont les cibles conviennent bien à certains gouvernements qui les protègent), peut-être même des corsaires (des "pirates" agissant sur ordre du gouvernement). Tant qu'ils pourront se cacher dans certains pays, il n'y aura pas grand-chose à faire pour les arrêter, ce qui serait quand-même mieux que de seulement renforcer une sécurité qui risque toujours d'être limitée par l'interface écran-clavier. Et comme les pays soupçonnés sont souvent des puissances nucléaires, difficile de régler la question par une attaque classique. On pourrait au mieux envisager un accord international sur le sujet mais pour l'obtenir, il faudra menacer les pays concernés d'une manière ou d'une autre, par exemple en ayant nos propres flibustiers ou corsaires.

Posté le 19 février 2021 à 08h09 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Bysoft a écrit

Exactement l'ANSII n'a jamais été doté de façon a pouvoir réagir correctement .... C'était empirique et je pense que malheureusement les 1 milliard ne suffirons pas à rattraper le retard !

....surtout qu'une telle annonces va rameuter pas mal de sensus !

Posté le 19 février 2021 à 10h46 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
patrick72 a écrit

....pas mal de sensus !

En écrivant "sangsues" ...ce sera beaucoup plus compréhensible !!!!!

Posté le 19 février 2021 à 12h06 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
ABP a écrit

Je résume:

"On doit faire des économies, pas la peine de remplacer vos vieux PC sous XP."

[Cyberattaque]

"Bon, voilà l'argent pour sécuriser votre réseau."

On n'aurait pas pu donner l'argent pour sécuriser le réseau AVANT l'attaque ? C'est la même histoire qu'avec les masques...

Sinon le problème c'est aussi que ces cybercriminels ne sont pas vraiment des pirates mais plutôt des flibustiers (des "pirates" dont les cibles conviennent bien à certains gouvernements qui les protègent), peut-être même des corsaires (des "pirates" agissant sur ordre du gouvernement). Tant qu'ils pourront se cacher dans certains pays, il n'y aura pas grand-chose à faire pour les arrêter, ce qui serait quand-même mieux que de seulement renforcer une sécurité qui risque toujours d'être limitée par l'interface écran-clavier. Et comme les pays soupçonnés sont souvent des puissances nucléaires, difficile de régler la question par une attaque classique. On pourrait au mieux envisager un accord international sur le sujet mais pour l'obtenir, il faudra menacer les pays concernés d'une manière ou d'une autre, par exemple en ayant nos propres flibustiers ou corsaires.

Exact !

Et pour "vivre" le problème de l'hôpital de Villefranche-sur-Saône de près, c'est une vaste rigolade !!!

C'est pas comme si on découvrait le problème ...

Des effets d'annonce, mais comment vont-ils changer tout le parc des PC qui sont hors d'âge, avec des logiciels obsolètes, pas tenus à jour....et aucune mise à jour Windows ?

Parce qu'il s'agit bien de ça !!!

Ça, plus la sécurité qui laisse à désirer pour ceux qui sont en télétravail.... Ohhhhh, les c***, ils découvrent le problème que les utilisateurs ne cessent de faire remonter ?

Mais on va dire qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire...

En attendant, c'est un bordel sans nom......

Posté le 19 février 2021 à 17h50 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Il faut un peu tempérer.
Certes il y a un milliard mis sur la table par l'état pour les organismes publics traitant du sujet mais il y a fort heureusement des sommes bien plus conséquentes dépensées par des sociétés privées françaises travaillant dans la cybersécurité

Donc c'est faux de dire que la France va investir un milliard. C'est l'état Français qui va investir un milliard.

Nuance

Posté le 20 février 2021 à 09h03 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

La France pourra investir 1 - 2 ou 3 milliard(s) d'euros, tant que les utilisateurs ne seront pas habitués à une meilleur façon d'utiliser l'outil informatique, ce seront des coups d'épées dans l'eau.

Avatar du membre
Bysoft
Envoyer message
 
2620 points
Posté le 20 février 2021 à 16h01 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Warkfu a écrit

La France pourra investir 1 - 2 ou 3 milliard(s) d'euros, tant que les utilisateurs ne seront pas habitués à une meilleur façon d'utiliser l'outil informatique, ce seront des coups d'épées dans l'eau.

Tant que les utilisateurs (ils ont bon dos avec vous) n'aurons pas la FORMATION et les MOYENS financiers entre autres ....tongue-out

Lis les réponses de Stephane_ping par exemple !

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Si vous attendiez une évolution de la boutique Free Mobile, ce serait :
Image vide